Le titre est explicite et je veux profiter de mon « plantage » avec le Belline pour vous expliquer combien il est parfois difficile de faire abstraction de notre mental même en pratiquant l’intuition depuis des lustres.

Quand on apprend de nouvelles techniques il faut du temps pour arriver à dominer le sujet et surtout, il est essentiel de pratiquer et de « se planter » puisque ce sont nos erreurs qui nous font progresser

L’ART DE SE LAISSER ALLER … ET DE LIRE INTUITIVEMENT LES CARTES

Aujourd’hui, un court article pour vous donner quelques trucs qui vont vous faciliter la vie dans l’interprétation du tarot (quel qu’il soit) et des exercices pour développer votre intuition

Oracle Belline

Oracle Belline

L’ORACLE DE BELLINE

Je maîtrise très bien le Tarot Psychologique mais je voulais apprendre le Belline que je connaissais très mal.

Donc me voilà en train de suivre un cours et ensuite entraînement avec mon prof grâce aux merveilles de la technologie moderne, cad skype

Voici donc un court résumé de la consultation et de mon “plantage” en beauté !

L’EXERCICE

Je dois décrire le caractère et la vie de Y. (personne que mon prof connaît très bien) grâce aux cartes que je tire.

Les premières interprétations et ça je m’en souviens bien venaient très spontanément, intuitivement la signification des cartes apprise pendant les cours ne servant que de support si j’ose dire à ce que je ressentais. 

Tout coulait, c’était fluide et passait bien et je pense que c’est là que mon petit ego s’est dit :‘t’es vachement bonne Jung” (ah l’humilité c’est bien quand même (!!!)

Les 6 premières cartes tombaient à peu près pile poil et me voilà arrivée à la 7e et là il me fallait décrire sa vie personnelle (comment vivait-il son intimité, marié, pas marié, bien dans son couple ou pas …).

ET ÇA SE GÂTE

Oracle de Belline

Oracle de Belline

 

Je tire LE CLOÎTRE (52) et là je commence à réfléchir sur la signification du cloître et je me dis : 

»c’est un homme qui se sent enfermé dans la situation actuelle et qui a du mal à s’en sortir (parce que le cloître me faisait penser au Carmel) et je brode une belle histoire d’un homme qui se sent enfermé dans sa situation maritale etc etc…)

et évidemment toutes les cartes que je tire ensuite sont dans le droit fil de la précédente, cad que une fois partie sur la mauvaise route, je continue en sens interdit…

Alors, une fois les 3 cartes sorties (toutes confirmant la première bien sûr) mon prof me donne la réponse

Le monsieur n’était pas du tout mal dans son ménage au contraire puisqu’il vivait avec sa femme une excellente relation et le cloître représentait seulement leur couple vivant presque en autarcie et ne voyant pas grand monde

En résumé et pour faire court ils vivaient plutôt l’un pour pour l’autre sans voir beaucoup de gens extérieurs, on pourrait dire qu’ils vivaient « cloitrés » mais ensemble !

Vous remarquerez que je dis “je commence à RÉFLÉCHIR, JE ME DIS tout ça sont des indications que j’étais en plein dans le mental et moi qui dis toujours dans mes articles d’y faire attention. Pas mal non ?

Mon ego en prend un coup, zut! zut !

COMMENT ÉVITER DE SE PLANTER AU TAROT et dans n’importe quel exercice d’intuition

Si j’ai fait cet article c’est parce que beaucoup d’entre vous m’écrivent en me demandant si je suis d’accord avec leurs décodages pensant probablement que je SAIS/FAIS TOUJOURS BIEN dans mes interprétations

Or, vous voyez qu’en pratiquant un tarot que je connais à peine je me suis « plantée » dans les grandes largeurs en oubliant tout ce que NORMALEMENT je fais depuis des décennies et que je vous explique juste après

EN CAS DE DOUTE

1) Si le plus petit doute surgit ou si vous vous rendez compte que le mental est en train d’arriver à vitesse Mach2,  posez tout de suite l’une des questions suivantes :

« suis-je en train de bien interpréter (ici le CLOÎTRE ? )»

« est-ce que je suis sur le bon chemin quant à mon interprétation ? »

l'intuition en action

l’intuition en action

et vous tirez une carte en disant plus ou moins

« je tire maintenant une carte qui va me confirmer ou pas

me mettre sur la bonne voie

me donner plus d’informations

me permettre de comprendre si mon interprétation est juste…”

C’est pareil pour n’importe quel exercice d’intuition, si vous hésitez ou si c’est trouble, ambigüe, posez des questions 

« suis-je sur la bonne voie, est-ce la bonne interprétation (et sentez la réponse dans votre corps) 

2) Quand vous ouvre les cartes, laissez-vous aller sans retenue même ça s’avère FAUX ou pas TRÈS JUSTE à la fin, ce n’est pas grave, lâchez prise plus vous ferez l’exercice plus les sensations viendront NATURELLEMENT

 

3) Si vous vous sentez fatigués, ARRÊTEZ (ce que j’aurais dû faire) car sinon le mental va s’engouffrer dans votre interprétation et ce ne sera plus de l’intuition COMME ÇA L’A FAIT POUR MOI

 

4) Revoyez les articles Sherlock Holmes :

Devenez le sherlock Holmes de l’intuition1  

Devenez le sherlock Holmes de l’intuition2

 

CONCLUSION

Bon, c’est sûr que mon petit ego en a pris un coup car tout le monde m’encense toujours pour mes interprétations (qui sont je le reconnais vraiment assez bonnes, hum ! hum ! voilà que ça recommence ...)

mais comme je vous le disais au début c’est en faisant des erreurs qu’on progresse et je ne pense réellement pas refaire la même bourde avec le Belline ou un autre tarot.

J’espère que cet article a remonté le moral à tous ceux qui doutent de leurs capacités ou n’osent pas tenter le coup par peur d’échouer

et pour terminer une petite histoire VRAIE au sujet de Thomas Edison.

On raconte qu’il fit plus de 1500 essais pour inventer la fameuse ampoule électrique et à ses amis qui lui répétaient qu’il perdait son temps puisqu’aucune tentative ne réussissait …

il répondit :

“erreur, j’ai appris qu’il y a 1500 mauvaises façons de procéder”

et un jour il l’inventa son ampoule pour notre plus grand confort !

 

EXERCICE : Demandez à un/ami/e de jouer avec vous. Ils vous donnent le nom et l’âge d’une personne qu’ils connaissent bien (mais pas vous bien sûr) et vous commencez à définir

ses qualités (2 ou 3 cartes)

ce qu’il a à travailler/ses points faibles (que certains appellent des défauts mais pas moi je préfère ces deux formules) (2 ou 3 cartes ou ce que vous voulez)

son ambiance personnelle (2 ou 3 cartes ou ce que vous voulez)

son ambiance professionnelle, sociale (2 ou 3 cartes ou ce que vous voulez)

et en conclusion vous brossez le portrait de la personne qui pourrait être par exemple :

C’est une personne déterminée et courageuse, qui sait ce qu’elle veut, est parfois impulsive et impatiente et doit donc travailler la patience et le recul par rapport aux choses

Se vie professionnelle n’est pas tout à fait de son goût et elle aimerait commencer une autre activité mais pour l’instant elle doit attendre car elle a besoin de ce salaire

Socialement, elle n’a pas l’air d’aimer sortir et vit seule probablement divorcée 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D