Tarot divinatoire versus tarot psychologique ?

 Quelle est la différence entre le tarot divinatoire et le tarot psychologique ? Et d’abord y en-t-il une ? Finalement ne peut-on dire que la tarot quel qu’il soit (divinatoire ou psychologique) est avant tout INTUITIF 

LE TAROT DIVINATOIRE :

Comme son nom l’indique est pour  prédire l’avenir . Nous allons voir un “devin” c’est à dire un(e) “tarologue”, appellation moderne de  “tireuse de cartes”.  Cette dernière expression a, aujourd’hui, une  connotation péjorative. Certains(es) voyant(es) se servent également du tarot comme support à leur voyance.

Le consultant pose sa, ou ses questions, et c’est le le voyant qui donne les réponses. Le consultant écoute Le client est passif

cartes de l'enfant intérieur

LE TAROT PSYCHOLOGIQUE :

ici,  le cas est différent. Nous allons voir un psychologue ou un thérapeute qui se sert du tarot dans un but thérapeutique.

Le consultant a un problème qu’il n’arrive pas à résoudre , il va “ouvrir” un tarot et il ira chercher en lui ses réponses.
Le thérapeute ne sera là que pour le guider sur le chemin de la découverte. En aucun cas, il ne donnera les réponses à son client, pour la bonne raison que seul celui qui consulte  SAIT CE QUI EST JUSTE POUR LUI . Le thérapeute sert de guide . (voir l’article “un deuxième bébé grâce au tarot ).

Le client est partie prenante dans la consultation, c’est lui qui parle et interprète. C’est un processus actif

Il faut donc avoir un problème psychologique pour aller voir un thérapeute ?

Mais non. Quand on traverse une zone de turbulences dans notre vie  nous allons voir un voyant ou un thérapeute. Qu’il s’agisse de chômage, divorce, amour contrarié, nouvel amour , travail, enfants, etc.

Ce n’est pas quand tout va bien que nous avons ce genre de démarche. C’est quand l’inquiétude ou les problèmes surgissent que nous “consultons”.

Alors quelle est la différence ?

La personne qui consulte une voyante n’a pas du tout le même objectif que celle qui va voir un thérapeute.

Prenons un exemple concret cela sera plus facile à comprendre.

Disons que vous vous faites du souci pour votre couple, votre mari (ou votre femme) rentre de plus en plus tard. Vous aimez encore votre mari (votre femme) mais vous “sentez” que la relation est en danger et aimeriez  savoir ce qui se passe.

Bien, ici vous avez deux possibilités: vous allez voir, soit un voyant,  soit un thérapeute. La question posée sera absolument la même mais c’est juste la démarche de celui qui consulte qui sera différente.

Si vous allez voir un voyant, vous attendrez de lui qu’il vous donne les solutions à VOS PROBLÈMES ,qu’il vous dise ce qui va se passer (ou est supposé se passer).

Par exemple en reprenant le cas ci-dessus, imaginons qu’il vous dise que votre femme (mari) pense divorcer, que vous devez déjà prendre vos dispositions en ce qui concerne vos biens en commun, etc. etc.

Il énoncera un certain nombre de faits qui, finalement, ne sont queSON INTERPRÉTATION (et là, il y a malheureusement beaucoup de projections).

Comme je le disais plus haut c’est une attitude passive. C’est comme si vous lui disie“Dites-moi ce que je dois faire car moi, “J’EN SUIS INCAPABLE”. Voilà le message

Tarot de D. Roussel

Tarot de D. Roussel

Si vous allez “ouvrir” un tarot psychologique c’est totalement différent.
Là c’est vous qui, en parlant, en laissant s’exprimer  votre inconscient  à travers les cartes que vous découvrez , allez trouver la(les) solution(s) pour résoudre votre problème. C’est vous qui agissez. Ici le message est ;

JE SUIS CAPABLE DE RÉSOUDRE MES PROBLÈMES.

Je suis responsable de ma vie

 

Reprenons l’exemple ci-dessus.

  • Grâce au tarot, peut-être découvrirez-vous que depuis un certain temps, vous n’aviez plus envie de sortir alors que votre mari (votre femme) avait besoin de s’aérer, de voir des amis alors que restiez planté(e) devant votre TV. Peut-être que la communication était-elle devenue inexistante ou sans intérêt ? Peut-être comprendrez-vous que, finalement, plein de petits signes auraient déjà dus vous alerter alors que vous n’avez rien vu ou, rien voulu, voir. Et que, finalement, la responsabilité de l’échec est partagé. Etc. etc.

En fait, le tarot permet de comprendre que :

“nous ne faisons jamais d’erreurs, nous ne vivons que des expériences”

car, comme le disait Galilée :

“On ne peut rien apprendre aux gens, on peut seulement les aider à comprendre qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre”

Je vous donne rendez-vous, la semaine prochaine pour la suite de cet article :
Faut-ils jeter les voyants aux orties ?

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D