La semaine dernière, vous avez entendu Jean et Nathalie vous parler des esprits de la nature, ces esprits que les chamans invoquent et avec lesquels ils « travaillent » pour résoudre les problèmes des humains

Certains sont peut-être restés perplexes en lisant l’article mais si vous avez lu les livres de Carlos Castaneda, vous savez que ces pratiques sont ancestrales et que tous les contes de la planète ont un fond de vérité, vérité qui nous parvient finalement sous forme de fées, gnomes, sirènes et autres farfadets, aujourd’hui, vous allez faire connaissance avec eux.

 

Les chamans invoquant les esprits de la nature

Les chamans invoquant les esprits de la nature

 

RENCONTRE AVEC LES ESPRITS DE LA NATURE ?

 

(Suite de l’article précédent COMMUNIQUER AVEC LES ESPRITS DE LA NATURE) 

Les différents Esprits de la Nature :

Les Etres de la Nature sont directement liés aux quatre éléments, bois, air, eau, feu.

Les nains, gnomes, lutins sont bien entendu plus proche de l’élément terre que de l’eau ou de l’air, c’est évident.

Je ne vais pas par contre « rentrer » dans une classification pure et dure pour dire qu’untel fait partie de telle famille ou élément et pas un autre. Oublions un peu notre manie humaine à tout vouloir parfaitement organiser et contentons-nous d’une approche légère mais logique malgré tout.

« Rendons à César ce qui est à César » et commençons par les plus connus (en dehors des fées) : 

les Nains. Ils mesurent entre 80 et 1,30m, ils vivent dans les forêts, grottes, sur des pierres etc. Ils sont spécialisés dans le domaine de la forge, pierres et les métaux précieux. Ils ont une longue barbe, nains comme… naines. Ils vivent environ 250 ans. Il y a des mineurs, des guerriers, ils connaissent l’usage magique des runes. Ils sont parfois gardiens de certains phénomènes telluriques.

Autres esprits de la Terre, les Gnomes. Ils mesurent 70cm de haut. Pas toujours de bonne

les esprits de la nature : les gnomes

les esprits de la nature : les gnomes

humeur et un peu piquants quand nous les dérangeons. Ils peuvent nous faire découvrir des endroits magiques si nous réussissons à nous en faire des amis.

 

Un peu plus petits, les Lutins. Ils mesurent en général 40cm de haut. Nous leur attribuons souvent à tort ou à raison de nombreuses facéties et notamment des pertes d’objets (lorsque nous ne savons plus où nous les avons posés… pratique !). 

Les lieux qu’ils soient sacrés, anciens, magiques ou « neutres » ont toujours des gardiens. Ceux-ci peuvent être des Trolls qui mesurent environ 2m et aiment garder les lieux.

Nous pouvons aussi rencontrer des Géants. Ces êtres gigantesques font de 14 à 18m. Ils sont souvent les gardiens de lieux sacrés ou de vallées. Nous en avons personnellement rencontrés en visitant un Cromlech (cercle de pierres) et un chaos à proximité de dolmens.

Très connus aussi, les Faunes, ces êtres avec le haut du corps humain et des petites cornes sur la tête et le bas avec des jambes de bouc. Ils représentent l’esprit des arbres. Ils en sont l’intelligence avec laquelle nous communiquons.

Ils peuvent aussi transmettre des informations sur la manière de soigner un arbre. La prochaine fois que vous poserez votre front sur un tronc d’arbre ou simplement que vous l’enlacerez, pensez à l’esprit qui l’habite, restez un moment ainsi et… écoutez…

Le plus grand des faunes est Pan, c’est d’ailleurs lui qui les « gouverne ». Il est en outre, le Déva de la forêt et règne sur le monde végétal.

Si vous avez un minimum de 6ème sens (ou plutôt, si vous vous écoutez), vous ne pouvez pas passer à côté de lui sans le ressentir tellement son énergie est puissante et tout Amour.

Ne vous fiez donc pas aux gravures ou représentations religieuses assimilant Pan au diable. Celles-ci furent mises en place pour éloigner nos ancêtres encore païens (un peu trop proches de la nature et de ses esprits) de leurs croyances et les rapprocher du nouvel ordre religieux venant de Rome.

les esprits de la nature : les fées

les esprits de la nature : les fées

Les fées ont pour beaucoup d’entre nous (surtout vous les filles…) bercé notre enfance, chacun rêvant d’une bonne marraine pour remettre les injustices à leur place et nous aider à tracer notre chemin en aplanissant les encombres.

Nous les avons attendues, cherchées et rarement trouvées. C’est que nous n’avons pas su les voir ou du moins les ressentir, tout simplement.

Elles vivent en général dans les forêts, près des lacs, cours d’eau, grottes, dans les arbres etc.

Leur taille va de celle de l’oiseau mouche à deux mètre cinquante, les plus courantes font dans les un mètre vingt. Parmi les plus grandes, nous trouvons les douze grandes fées de la tradition et de nos légendes, par exemple, Morgane, fée de l’élément feu, Mélusine, fée de l’eau, Mab et Viviane de la terre, celles de l’air sont moins connues.

Les fées à l’image des autres Esprits de la Nature, ont la forme de colonne d’énergie plus ou moins large (désolé pour le romantisme).

Mais libre à vous de les imaginer (comme moi), telles que vous voudriez les voir. De toute façon, c’est leur énergie qui importe, non la forme que vous leur donnez.

Posez-vous un instant, demandez qu’une fée vous rende visite, « écoutez » vos impressions et ne pensez pas dès le premier instant : « c’est mon imagination, c’est n’importe quoi » et autres pensées purement humaines.

Je dis souvent lors de nos stages que le plus difficile n’est pas d’avoir du ressenti, nous en avons tous, c’est d’avoir confiance en lui, c’est-à-dire, en nous. Ecoutez-les, les fées sont là autour de vous, à vous de décider de les entendre… ou pas.

Les esprits de la nature : les sirènes

Les esprits de la nature : les sirènes

Qui n’a pas rêvé aussi de rencontrer une Sirène sur les rochers ? Et s’il n’y a pas que celle de Copenhague que nous pourrions approcher ? Certes, il est important d’être au bord de la mer.

Pour les autres, il y a les Nymphes, les Ondines et leurs homologues masculins, les Ondins. Vous l’avez compris, nous abordons les esprits de l’élément eau.

Les sirènes avec leur corps finissant en… queue de poisson (pas comme cet article, du moins j’espère) mesurent dans les deux mètres et vivent comme chacun le sait dans la mer et les océans. Leur fréquence vibratoire est très élevée. Les nymphes ressemblent à des petites sirènes mais vivent sur la terre ferme, plutôt près des cascades et des chutes d’eau. Les ondines, encore un peu plus petites vivent partout où il y a de l’eau. Et pour finir la Vouivre ! Elle ressemble à un gros serpent entre quatre et huit mètre avec une collerette derrière la tête. Son énergie est de nature féminine.

Au tour des esprits de l’élément feu maintenant : les Salamandres. Une précision importante, il ne s’agit pas de l’amphibien, celui-ci ne supporte pas les flammes mais bien d’un esprit de la nature. Elles sont sur les tas de compost où elles participent à la transmutation de la matière, sur des pierres volcaniques ou directement dans les flammes. Elles incarnent le feu divin, le feu de l’éveil. Elles sont associées au feu philosophale des alchimistes ainsi qu’au feu de la Kundalini.

Enfin, avec l’élément air, nous rencontrons les Sylphes. Ils mesurent environ 4m de haut, les Sylphides (au féminin) sont un peu plus petites. Leur énergie est proche de celles des Anges. Ils vivent en groupe et purifient les cieux souillés par les égrégores humains.

Les forêts de buis ou de sapins sont souvent habitées par les Elfes. Ils sont un peu plus grands que les humains. Comme dans « Le seigneur des Anneaux », ce sont des archers excellents. Certains humains sont accompagnés d’elfes qui partagent avec eux un lien spécifique (musique, connaissance des plantes…). Nous rencontrons parmi ce peuple, des nobles, prêtres, magiciens, artistes, bâtisseurs, gardiens de la forêt etc.

les esprits de la nature : les elfes

les esprits de la nature : les elfes

Et les dragons alors ? Il symbolise à lui tout seul les grandes peurs du moyen âge et la lutte entre le bien et le mal.

Ce ne sont pas des esprits de la nature et ne vivent d’ailleurs pas dans les mêmes dimensions.

Loin d’être le monstre sanguinaire que l’on a voulu nous faire croire, le dragon est au contraire un allié puissant et plein d’amour.Il y en a de toutes sortes, des grands des petits, des dragons, d’eau, de terre de feu etc, de couleurs différentes et de puissances différentes.

Des livres complets ont été écrits sur les dragons et comment travailler avec eux sur un point de vue énergétique bien entendu.

Les dragons peuvent aussi être des gardiens de lieux, inutile de dire que lorsque vous avez un allié comme dragon, sans faire n’importe quoi pour autant, vous êtes protégés de nombres de « pollutions ou agressions » énergétiques.

Bien sûr, la liste n’est pas complète et il faudrait encore beaucoup de pages pour détailler les capacités de chacun de ces esprits, la façon dont ils interviennent sur nos chakras (les fées sur le quatrième par exemple… comme par hasard…) et de quelle manière ils peuvent nous aider.

Ces énergies vivent aux mêmes endroits que vous mais pas dans la même dimension. C’est un peu comme si tout le monde écoutait des émissions sur la bande FM mais pas sur les mêmes stations…

C’est la raison pour laquelle nous sommes une majorité à ne pas les voir. Malgré tout, la connaissance de certains protocoles simples et leur acquisition permet de communiquer facilement avec eux. Et cela, est à la portée de chacun d’entre nous. Il suffit de l’accepter !

Tous ces êtres sont emplis d’amour, ravis que nous nous s’intéressions de nouveau à eux et ne demandent qu’une chose, que nous réapprenions à communiquer avec eux dans le but de préserver notre planète commune.

La prochaine fois que vous vous promènerez en forêt, dans un jardin, un parc, pensez à eux, invitez-les à vous accompagner.

A présent, lorsque vous abattrez un arbre, aillez l’intelligence du cœur de prévenir le faune qui y habite afin qu’il puisse déménager dans un voisin à l’avance (si si, nous le faisons).

Si nous avons parfois besoin de bois pour se chauffer, que ce soit avec respect et conscience. Et pour finir, j’encourage les derniers sceptiques (et les autres) à se renseigner sur l’histoire des jardins de Findhorn au Royaume Uni. Je ne vous dis que cela…

A très bientôt.

Jean du blog ENERGIE ET BIOLOGIE.FR

 

 

La semaine prochaine :

« L’intuition en exercice : un animal me révèle»

Et sur mon blog SOS STRESS

« Mais oui, les vaches stressent aussi »

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D