Après vous avoir parlé de Raymond Moody, de Jean-Jacques Charbonier et de Patricia Darré qui sont d’ardents défenseurs de la vie après la vie, vous aller entendre relater dans cet article non pas des faits lus dans des livres ou racontés par des personnes mais des événements qui me sont arrivés à moi ou a un membre de ma famille directe (ma fille). Des faits absolument étonnants et … déroutants.

 

Le tunnel des EMI ou NDE

LA VIE APRÈS LA VIE

LA VISITE DE MON PÈRE (décédé depuis 6 ans)

Ma fille avait organisé sa première grande « fête » et s’inquiètait un peu : »la fête va-t-elle être réussie, est-ce que les gens vont aimer ?

Bref, rien d’existentiel, juste de petites inquiétudes sans grande importance.

La veille de la fête, en train de lire dans sa chambre, elle entend des pas dans l’escalier (en bois). Quelqu’un montait et bien sûr,  elle pensait que c’était son amie A. qui venait se coucher.

Quelle ne fut pas sa surprise de voir la porte s’ouvrir et de découvrir son grand-père rajeuni, souriant qui s’assied sur le bord du lit et qui dit :

« N’aie aucune crainte A. ta fête va très bien se passer, ce sera un grand succès « et avec un grand sourire il s’en va.

“J’étais pétrifiée” me dit-elle quand le lendemain, toujours sous le choc, elle me raconte l’histoire. A mon tour d’être stupéfaite et sous le choc aussi.

“Mon père, amputé d’une jambe,  âgé de presque 80 ans au moment de sa mort était venu lui rendre visite sur ses deux jambes et avec l’apparence de l’homme de 40 ans dont la photo trônait sur un meuble !!!”

Pourquoi rendre visite à ma fille alors qu’au moment de sa mort, il n’entretenait pas de bonnes relations avec elle  il préférait son petit-fils (son frère) sans l’ombre d’un doute et était toujours très dur avec elle.

Alors ? Je n’ai pas d’explications rationnelles à vous donner et cette histoire est absolument VERIDIQUE

ALORS, EST-CE QUE ÇA PROUVE QUE NOUS NE MOURRONS PAS VRAIMENT ?

Pour moi, il n’a jamais fait aucun doute, qu’il existe une vie après la vie, que notre âme (esprit) perdure après la mort physique du corps.

Quand j’ai lu (dévoré plutôt) le livre de Raymond Moody en 1975 LA VIE APRÈS LA VIE, j’ai totalement adhéré aux NDE (EMI en français soit Expérience de Mort Imminente). 

C’était un livre polémique à l’époque, nous étions en 1975 et vous savez,  même si aujourd’hui on parle de ces expériences aux frontières de la mort, il y a encore pas mal de chemin à faire et les médecins comme Jean_Jacques Charbonier ou Raymond Moody ne sont pas légions.

Pourquoi ai-je adhéré inconditionnellement avec ce que disait R. Moody ? Peut-être parce que

  • j’ai failli mourir noyée à l’âge de trois ans. Je me vois très bien encore aujourd’hui passer du petit bain au grand et d‘éprouver une curieuse sensation non pas de bien-être, mais de non-peur. On dirait aujourd’hui que « j’étais cool »
  • Etait-ce une EMI ?  je ne sais pas.
  • Je n’ai rien vu, pas de lumière, pas de tunnel, pas de personnes décédées, seulement cette sensation de ne pas avoir peur, d’être à l’aise sous l’eau alors que j’étais en train de me noyer

Quand mes parents sont morts à quelques mois d’intervalle, j’ai n’ai jamais « senti » la présence de ma mère près de moi alors qu’en revanche mon père me semblait toujours présent, toujours quelque part dans la maison (mais évidemment c’est très subjectif) 

DES MESSAGES DE L’AU-DELÀ ?

Je ne compte pas le nombre de fois où en pleine nuit, la TV s’allumait, la radio pareil,  comment s’allumaient-elles ? Pourquoi ?

Il y avait aussi des objets qui disparaissaient de mon sac et réapparaissaient le lendemain dans ce même sac alors que des amis avaient vraiment pu voir qu’ils ne s’y trouvaient pas la veille.

Cependant, je me demandais toujours si ce n’était pas par manque d’attention que les choses disparaissaient, peut-être y avait-il quelque chose qui faisait que la tv s’allumait tout seule, une raison PHYSIQUE que j’ignorais

  • Oui il y avait vraiment des événements bizarres qui se passaient.
  • Oui, mon père était venu parler à ma fille
  • Même si je crois que notre âme/esprit perdure après la mort, j’ai trop de vu de charlatans, de pseudos médiums pour croire n’importe quoi. J’ai la tête sur les épaules et comme je l’ai dit plus, ne me laisse pas embringuer dans n’importe quoi . 
  • Oui, oui, oui MAIS (j’étais toujours dubitative ou plus exactement j’aurais voulu avoir un message MOI, quelque chose qui me prouve, sans aucun doute qu’il y avait un au-delà)

Mais ne sommes-nous pas tous comme ça finalement ? Si nous pouvions avoir une preuve concrète ça serait quand même mieux, non ?

QUAND L’AU-DELÀ SE FÂCHE ET M’ENVOIE MA PREUVE CONCRÈTE …

LE MYSTÈRE DE LA PETITE CULOTTE NOIRE

Oui, là je vous vois sourire en lisant le titre. Pourtant, vous allez voir que cette histoire n’est pas banale et que je ne pouvais réellement pas l’appeler autrement

Peu de temps après la mort de mon père, un ami suédois m’annonce qu’il a un cancer des reins et va mourir dans peu de temps, très peu de temps. Lui qui était un ancien pilote de chasse,  qui avait lutté pour tout un tas de choses dans sa vie, cet homme-là baissait les bras !!!

Bon, je lui remonte les bretelles en lui racontant à satiété que mon père avait aussi été condamné par les médecins mais avait réussi à durer 25 ans après le verdict de mort annoncée.

Après d’innombrables coups de fil, il a finalement réussi à redresser la barre et pu vivre 24 mois supplémentaires.

C’était un homme élégant, très classe et très charmeur. Les femmes se bousculaient à sa porte quand il venait en France et c’était un véritable dragueur. Je me moquais d’ailleurs pas mal de lui à ce propos.

  • Finalement, un jour sa femme m’appelle en me disant que c’est la fin et que ce sera son dernier coup de fil. Il est mort 8 jours plus tard.

A chaque fois qu’il venait sur Paris, c’était devenu un rite,  nous allions manger un plateau de fruits de mer et je continuais à batailler pour qu’il lutte, et lui, en riant, me disait que s’il ne s’en sortait pas, il me ferait signe de là-haut

OÙ LA PETITE CULOTTE NOIRE ENTRE EN SCÈNE

  • Donnant des consultations sur Lisbonne (il y a quelques années), une amie m’avait gentiment mis une chambre à ma disposition chez elle, un chambre petite mais confortable. 
  • Un jour, je cherche en vain « une petite culotte noire » vous m’excuserez de parler de choses aussi intimes mais tout ici a son importance.

Nous nous y sommes mis à trois pour chercher « la petite culotte noire ».

  • Rien, et vraiment ça m’énervait vraiment car c’était une histoire incompréhensible. Il n’y avait aucune possibilité d’égarer quoique ce soit dans la chambre ou dans la salle de bain

  • Bon, de guerre lasse, j’ai abandonné la partie et suis partie sur Obidos (c’est la photo), une charmante petite ville des environs de Lisbonne dont l’hôtel principal (Pousada) est dans l’ancien château de la ville  (je vous recommande l’endroit si vous passez par le Portugal, ça mérite le détour) .

Les chambres ont donc été aménagées dans les pièces du château et la fenêtre de ma salle de bain, toute carrelée de blanc était une ancienne « meurtrière » qui se trouvait à environ 2,5 mètres du sol.

Lendemain matin au réveil , la première chose que je vois en entrant 

LA PETITE CULOTTE NOIRE, BIEN MISE EN ÉVIDENCE SUR LE REBORD DE LA MEURTRIÈRE, évidemment comme elle était noire on ne voyait qu’elle sur les carreaux blancs !!!

Là impossible d’ignorer que quelque chose d’extraordinaire s’était passé.

Comme avait-elle “atterrie” à 100 km de Lisbonne, sur le rebord d’une fenêtre/meurtrière à 2,5 m du sol ?

Pourquoi une petite culotte noire ?

Là,  j’ai senti que c’était mon ami suédois qui m’envoyait un signe et un clin d’oeil de là-haut (comme il disait) avec un dessous féminin, lui qui aimait tant les femmes.

Je vous avoue être revenue sur Lisbonne passablement chamboulée. Jusqu’à aujourd’hui, après avoir raconté cette histoire pas mal de fois et même à des gens sceptiques mais vraiment sceptiques sur la Vie après la Vie, aucun d’eux n’a été capable de me fournir une explication rationnelle ou même possible ou même crédible

Cela les a même beaucoup embarrassés.

Rien rien ne peut expliquer RATIONNELLEMENT le retour de la petite culotte noire à 100 km de l’endroit où je l’avais “perdue” 

Et vous chers lecteurs qu’en pensez-vous ?

Beaucoup de lecteurs m’ayant demandés les liens pour les livres que j’indique, voici donc les trois liens des auteurs dont je parle dans cet article



Crédit-Photo © Odina – Fotolia.com

<h3>Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !</h3>

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D