J’ai eu la chance de rencontrer Natacha Calestrémé lors d’un Symposium récent à Pau. Une personne authentique et d’un abord facile et sympathique. Son livre précédent, “Le testament des Abeilles”, m’ayant beaucoup plu ,  j’étais fort désireuse qu’elle m’accorde une interview. Entrevue qui a été un moment de pur bonheur, une rencontre exceptionnelle pour parler d’un livre qui m’a vraiment enthousiasmé et dont nous allons parler dans la vidéo.

LE VOILE DES APPARENCES de Natacha Calestrémé.

Natacha Calestrémé, journaliste, écrivain a réalise des documentaires pour France 3, France 5 et l’étranger depuis plus de 12 ans. Spécialiste des questions environnementales, elle a depuis élargi le thème de ses films aux grands phénomènes de société, au réchauffement climatique et à l’univers de la santé. Elle a récemment dirigé la collection Enquêtes Extraordinaires et réalisé le film « Les signes de l’au-delà » pour M6.

Comme vous le savez déjà pour la plupart d’entre vous, les livres, formations ou consultations dont je parle sur mes  blogs ont tous été achetés sur mes deniers ce qui me laisse le pouvoir d’en parler à l’aise.

LE VOILE DES APPARENCES, l’histoire.

  • Après une série d’événements tragiques, Yoann Clivel, flic brillant de la police judiciaire, se rend dans un hôpital psychiatrique. Il y fait la connaissance d’un jeune homme atteint d’autisme qui communique avec les morts. L’un de ses « fantômes » est une femme qui prétend avoir été assassinée. Supercherie ? Délire d’un malade mental ? Ou piste à prendre au sérieux ?
    Happé par les méandres de cette affaire, Clivel se retrouve face à une autre énigme : l’assassinat de son propre père lorsqu’il était enfant…

Beaucoup parle de ce livre comme d’un thriller à la frontière du paranormal. C’est vrai, qu’au premier degré, Natacha tricote bien son histoire et nous emmène petit à petit jusqu’à la chute totalement inattendue,  signe qu’elle maîtrise parfaitement l’art d’écrire un excellent thriller (et croyez-moi je m’y connais car les polars sont une de mes passions). Cependant je n’aime pas l’expression “paranormal” car ce qui paraît aujourd’hui “paranormal” risque fort d’être entré dans le domaine du connu et du “normal” d’ici quelque temps.

145x225

Cela dit, je vais vous dire pourquoi j’ai particulièrement aimé ce livre.

Au premier degré, c’est réellement un excellent roman policier et au deuxième degré, Natacha nous donne à réfléchir sur des sujets comme la colère et ses méfaits, les nocifs non-dits qui fichent en l’air tant et tant de couples amicaux et familiaux, la gémellité, la médiumnité et l’autisme et la façon dont cette maladie est (mal)traitée dans la plupart des hôpitaux français.

  • Ce qui me rappelle une anecdote sur Milton Erickson psychiatre et psychologue américain qui renouvela l’hypnose clinique (sa conviction était que chacun possède en lui les capacités et ressources pour se transformer).
  • Jeune interne dans un hôpital psychiatrique, il s’occupe d’un “fou” irrécupérable selon ses confrères, qui ne parle pas et se cogne la tête contre les murs (heureusement capitonnés). Erickson, pendant des jours et des jours s’enferme donc avec lui et se met à faire comme lui.
  • Un beau matin, cet homme demande à Erickson : “mais pourquoi tu te cognes la tête contre les murs ?”. Bon, le dialogue commença à partir de là et, après quelque temps, le “fou” qui ne l’était finalement pas sortit de l’asile et entama une vie tout à fait normale. Cela donne à réfléchir non ?

Et puis, j’ai gardé le meilleur pour la fin car Natacha aborde dans son livre un sujet polémique pour certains : “peut-on communiquer avec les morts ?” Les cartésiens et sceptiques purs et durs diront NON et les autres, dont je fais partie diront OUI. Car, entre nous, si votre arrière-grand-mère revenait sur terre, ne pensez-vous pas qu’elle prendrait tous nos Iphones et Iquelque chose pour du paranormal ?

Je vous mets aussi la vidéo sur Teresita BASA – Natacha en parle dans le livre – cette jeune femme qui dévoila de “l’au-delà” le nom de son assassin et indiqua comment le prouver. Incroyable mais vrai !

 

Natacha Calestrémé, pose de vraies questions “mine de rien” en excellente journaliste qu’elle est grâce à un roman qui passionne par une intrigue “tricotée” avec brio (j’aime les romans policiers bien tricotés) et aussi parce qu’elle aime ses personnages et ça se sent. Et elle mérite les

*****

que je décerne à son livre pour le fond et pour la forme. Un excellent livre à lire et à offrir !

Je vous souhaite à toutes et à tous, d’excellentes Fêtes de Noël et je vous conseille chaudement de voir cette vidéo d’à peine 2 minutes. Vous repenserez peut-être à vos priorités après l’avoir visionnée.

Pensez à donner un petit coup de fil à ceux de vos amis qui sont seuls, même à Tante Julie qui est une sacrée enquiquineuse ou l’oncle Hector qui radote un peu beaucoup. Un jour, vous serez peut-être content(e) que quelqu’un pense à vous dans un moment de solitude.

Noël c’est le pire moment de l’année pour les gens seuls. Pensez-y !

les synchronicités sont de petits lutins

Les cadeaux de Noël : 1 consultation gratuite de 30′ sur le sujet de leur choix pour 2 lecteurs tirés au sort parmi les personnes qui laisseront un commentaire sur la vidéo de Natacha Calestréméet 1 livre gratuit (dès sa sortie) pour le ou la 3e tiré(e) au sort. Alors, à vos plumes il vous reste 15 jours !

 

J’ai aussi fait une excellente rencontre en la personne de Monique SÉGUIN que j’ai eu la chance d’interviewer pour mon blog SOS STRESS  :  les rêves de personnes en fin de vie

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D