L’intuition est comme la mémoire, il faut s’entraîner. Vous allez trouver au fil des semaines et mois à venir des exercices que vous pourrez mettre en pratique immédiatement. Certains vous paraîtront faciles, d’autres non.

Quelques-uns auront tout de suite votre préférence et vous hésiterez peut-être à en faire d’autres. Obligez-vous au début à tous les tester. Ensuite vous choisirez ceux vers lesquels vous vous sentez plus à l’aise ou qui vous inspirent.

Apprendre à développer son intuition.

Avant de commencer reportez-vous aux 10 règles pour développer son intuition.

Je vous recommande l’exercice ci-dessous, non seulement avant d’interroger votre intuition mais si vous vous trouvez dans un moment de stress, de grande émotion ou simplement pour faire le vide.
J’espère que vous avez déjà avec vous votre cahier d’intuitions car il est important de noter toutes vos impressions dès le début. D’ici quelque temps vous serez étonnés par vos progrès. De plus, passer du temps à écrire va petit à petit vous aider à verbaliser vos sensations et sentiments ce qui n’est pas toujours facile pour beaucoup d’entre nous.

Exercice du vide grenier :

  • Asseyez-vous confortablement sans téléphone ni radio. Prenez 20 à 25 minutes pour vous et prenez ça comme un jeu.
  • Une fois installé(e) prenez conscience de votre respiration mais respirez tout à fait normalement, sans forcer.
  • Puis quand vous sentirez que vous êtes calme, commencez à parler à haute voix en disant tout ce que vous ressentez dans votre corps, tout ce qui vous dérange ou retient votre attention.
  • Parlez sans rien censurer. Parlez, parlez, jusqu’à ce que plus rien ne vienne. Parlez sans vous arrêter. Dites absolument tout ce qui vous passe par le corps et la tête …

Cela  peut donner quelque chose comme :
“Je trouve qu’il fait un peu trop chaud, ah !  je dois aller à la poste poster mon recommandé, il faudrait que j’achète des boîtes pour les chats, je trouve que X.. est culottée d’arriver chez moi sans prévenir, est-ce que j’ai encore assez d’essence pour aller à Paris, je n’aurait pas dû manger du fromage blanc, ça ne me réussit pas, j’ai envie de bailler, je n’ai pas assez dormi, ce soir je dois me coucher plus tôt, etc.”

Cet exercice est extraordinaire pour vider le cerveau de toutes les pensées parasites et de tout ce qui pourrait vous déranger lorsque vous commencerez votre (ou vos) exercice(s) sur l’intuition.

Stressé ou pas, je vous le recommande chaleureusement car le fait de verbaliser tout ce qui vous dérange ou vous titille provoque un soulagement énorme. C’est un exercice simple mais qui peut vous rapporter gros question calme et sérénité.

Les messages du corps :

l’intuition se “sert” de votre corps pour communiquer avec vous.

Selon que vous êtes heureux ou malheureux, vous ne ressentez pas la même chose dans votre corps. Si vous rencontrez quelqu’un pour la première fois et que vous “sentez” des fourmillements désagréables dans l’estomac vous pourrez évaluer cela comme un avertissement négatif (rarement positif).

Si au contraire, vous avez une sensation de plénitude au cours d’un entretien d’embauche, vous pourrez considérer que cela est positif. Il est donc important de connaître les réactions de notre corps face à des situations de joie, de tristesse ou de stress, etc.

Exercice 2 – Prendre conscience des sensations de votre corps

Fermez les yeux (pour éviter toutes les sollicitations visuelles inévitables qui peuvent détourner l’attention) et pensez à une personne avec laquelle vous avez des difficultés et “écoutez votre corps”.

Que ressentez-vous ? À quel niveau du corps ? Quelles sensations éprouvez-vous ?

Soyez le plus concret possible, évitez les expressions telles que “pas bien” ou “pas super” qui ne veulent rien dire de précis.

Exemple : vous pourriez dire : “je sens une impression d’étouffement au niveau de la gorge (ou d’ailleurs), j’ai envie de fuir, j’ai mal à la tête ou à l’estomac, je me sens oppressée, j’ai envie de pleurer, etc.”. Ce que je comprends c’est que si au contact de quelqu’un d’autre, je ressens la même chose cela ne sera pas très positif.

Maintenant, pensez à une personne que vous trouvez sympathique ou que vous aimez.

Que ressentez-vous ? À quel niveau du corps ?

Qu’en déduisez-vous par rapport à l’exercice précédent ?

Maintenant, toujours les yeux fermés, souvenez-vous de votre premier jour de rentrée des classes. Si vous n’en avez aucun souvenir, cela ne fait rien. Dites-vous simplement “je vais retrouver mon premier jour de classes” et laissez venir les sensations. Vous serez étonnés même si vous ne vous rappelez de rien, votre intuition vous le transmettra.

Vous pourrez pratiquer avec d’autres événements ou personnes de votre vie et noter toutes vos sensations.

PRATIQUEZ, PRATIQUEZ, PRATIQUEZ

 

Carl -Gustav JUNG

Et pour terminer, cette phrase de Carl-Gustav JUNG,  pionnier de la psychologie des profondeurs

 l’Intuition et la perception sensorielle sont les deux extrémités d’un même axe. Alors que les sens nous donnent à connaître les choses par leur aspect extérieur, l’intuition , elle, nous éclaire sur leur aspect intérieur. Elle capte, au-delà de l’extériorité, la signification des relations et des possibilités qui existent. L’intuition nous oblige à voir en profondeur tout ce qui se présente à nous

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D