Vous avez pu voir dans un article précédent les témoignages de ces « expérienceurs » c’est-à-dire les personnes qui, sont cliniquement déclarés morts, et  reviennent à la vie et racontent des histoires sidérantes sur ces moments de mort clinique

Cette semaine, une vidéo qui a été entièrement financée par ses auteurs Alban Barbier et Anthony Chene,  un documentaire vraiment passionnant sur des sujets comme la conscience, l’intuition, le paranormal, les NDE et leurs conséquences sur la vie des expérienceurs . 52 minutes qui passent en un rien de temps, du pur bonheur

 

LA VIE APRÈS LA VIE : DES EXPÉRIENCEURS TÉMOIGNENT

AU-DELÀ  DE  NOTRE  VUE

 

 

 

Présentation du documentaire par les auteurs sur leur site AU-DELÀ DE LA VUE

“Au-delà de notre vue” est un documentaire indépendant qui traite des expériences aux frontières de la mort, du fonctionnement de notre cerveau, et de la communication avec l’au-delà.

Nous vous proposons de partir à la rencontre de personnes ayant eu des visions de l’au-delà à la suite d’une mort clinique ou d’un coma.

Le Dr Jean-Jacques Charbonier, les médiums Reynald Roussel et Florence Hubert témoignent de leur extraordinaire faculté à percevoir dans leur quotidien cet au-delà.

Que vous soyez sceptique ou non, ce documentaire vous enrichira et il vous fera vous poser des questions passionnantes sur cette question universelle que représente la mort.
Intervenants :
– Jean-Jacques Charbonier (anesthésiste-réanimateur)
– Reynald Roussel (médium)
– Florence Hubert (médium et expérienceuse)
– Cathy Cavaleiro (expérienceuse)
– Jean Morzelle (expérienceur) 
Tistrya, Août 2013

 

Après l’article sorti il y a quelques semaines,  j’ai reçu beaucoup de mails et l’un d’eux me demandait de voir ce que disait de l’Islam sur le sujet, cela  m’a ainsi donné l’idée d’aller voir ce que disaient aussi les autres religions. Merci donc à vous tous pour les commentaires et suggestions que vous m’indiquez dans vos courriers

images

Questions sur la mort et l’immortalité

Toutes les civilisations, depuis la préhistoire, ont laissé des traces de croyances en une existence après la mort, chacune avec sa propre perception del’immortalité, de l’esprit, de la rétribution des âmes et du sens de la vie.

Ainsi, la croyance en la survie de l’âme, autant que le respect des défunts, sont à l’origine des divers rites funéraires

Quantité de philosophes et de théologiens ont développé des raisonnements pour prouver l’existence de l’âme et son immortalité ou sa survivance. Tiré de WIKEPEDIA(pour lire l’intégralité de l’article cliquez sur le lien bleu du titre)

Les chrétiens ne sont pas les premiers à affirmer qu’il existe une vie après la mort. Toutes les cultures où l’on enterrait la personne avec de quoi vivre, manger, chasser, se défendre dans ” l’au-delà “, percevaient déjà que l’homme n’est pas fait pour la mort.

En procurant au défunt des offrandes propitiatoires (1) pour les autorités (ou dieux) du séjour des morts, on pensait également qu’il y avait une justice, une rétribution, différents sorts possibles dans l’autre vie.

Chez les Grecs, ” la barque de Charon “, pour passer le fleuve qui délimitait le séjour des morts, marquait de façon symbolique le grand passage vers les ” Champs Élysées “, symbole d’une autre vie.

Quant aux philosophes grecs, tels que Platon, non seulement ils pensaient à une ” vie après la mort “, mais ils avaient aussi la conception d’une ” vie avant la vie “. Dans ce cadre, la vie terrestre et corporelle était une déchéance, et la mort libérait l’âme du fardeau du corps.

L’idée d’éternité n’est donc pas étrangère à l’homme, elle lui est comme naturelle.

La Vie après la Vie et l'Au-delà

La Vie après la Vie et l’Au-delà

LA VIE APRÈS LA VIE DANS L’HINDOUISME

Questions d’un chrétien à un hindou (…) Est-ce que vous croyez à la vie après la mort ?”

(…) Il n’y a pas de vie après la mort au sens où les chrétiens l’entendent.

L’hindouisme n’a pas de doctrine unique sur la question s’il existe ou non une âme. En tout cas, si elle existe, ce n’est pas la même notion que celle qu’en ont les chrétiens. (…)

Pourquoi ? En Occident, on a tendance à penser que l’âme est un petit quelque chose d’éternel en nous, qui nous survit pour s’affiner progressivement au contact de la Puissance Divine et par sa grâce.

Pour l’hindou, ce concept correspond à ahamkara, c’est à dire l’ego, un composé de pensées, pulsions, désirs, angoisses tout à fait fugace et surtout pas éternel, pour la bonne raison qu’il est illusoire.

Donc après la mort, le principe de conscience survit, se fonde dans le courant universel de vie et reprendra ultérieurement une nouvelle forme, se chargeant auparavant des graines karmiques (samskara) qui lui permettront de revivre une nouvelle expérience de vie conséquente avec ce qui a précédé.(…)  Extrait de l’article de GANAPI.PERSO.NEUF. (Pour lire l’intégralité de l’article cliquez sur le lien bleu  du titre)

LA VIE APRÈS LA VIE SELON L’ISLAM

L’islam considère la mort comme un seuil naturel à franchir pour se rendre vers la prochaine étape d’existence. 

La doctrine islamique soutient qu’après la mort du corps humain, l’existence humaine se poursuit sous forme de résurrection spirituelle et physique. 

Il existe une relation directe entre la conduite sur terre et la vie au-delà de la mort.  L’au-delà se compose de récompenses et de punitions en corrélation avec la conduite sur terre. (…)  

La croyance en la vie après la mort est l’une des six croyances fondamentales requises de tout musulman pour avoir une foi complète.  La rejeter enlève toute signification aux autres croyances.  (…)

Les morts ont une existence ininterrompue et une conscience qui leur est propre dans leur tombe.  Les musulmans croient qu’à sa mort, une personne entre dans une phase intermédiaire sise entre la mort et la résurrection.  (…) (pour lire l’intégralité de l’article cliquez sur le lien bleu du titre)

LA VIE APRÈS LA VIE DANS LE JUDAÏSME

Bien que le judaïsme insiste fortement sur l’importance de la vie “en ce bas-monde” (bien que le “bas-monde” ne soit pas un concept non-juif), toutes les sources juives parlent d’une vie après la mort.

La tradition juive affirme que l’âme humaine, de par sa nature de souffle divin (insufflé dans les narines d’Adam), est immortelle et, bien qu’intrinsèquement liée , lui survit après la mort.  (…)

Bien que toutes les sources rabbiniques classiques traitent de l’au-delà, il existe une dispute considérable au sein des sources médiévales quant à la nature de l’existence à la “Fin des Jours”, après les temps messianiques. 

La mort dans le judaïsme n’est donc qu’une étape n’ayant rien de définitif. En effet, de la même manière que la mère donne naissance à son enfant, chaque être humain après son séjour plus ou moins long sur terre donne naissance à son âme en la libérant au terme de sa vie de toutes contingences physiques. (…) Tiré de Wiképédia  – (Pour lire la suite de l’article cliquez sur le lien bleu du titre).

et la semaine prochaine :

“Les Guérisseurs de l’Habitat par Audrey Mouge”

 

Et sur mon autre blog SOS STRESS

“Devenir un adulte épanoui après avoir été un enfant rejeté ?”

 

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D