Un exercice intuitif bluffant. J’ai fait cet exercice pour la première fois il y a plus de 25 ans et j’avoue avoir été impressionnée par l’exactitude des renseignements obtenus. Des renseignements sur mon passé, futur et surtout présent qui vraiment tombaient pile-poil. Bluffant !!! Je l’ai refait, toujours à des moments-clés de mon existence et toujours avec les mêmes résultats incroyables. 

 VOTRE INTUITION VA VOUS DONNER DES RENSEIGNEMENTS … ÉTONNANTS

LA MAISON, l’ARBRE ET LE RUISSEAU

Visualisation - imagination

Visualisation – imagination

Installez-vous tranquillement et confortablement en ayant votre cahier d’intuition auprès de vous. Veillez à ne pas être dérangés pendant une petite heure, respirez deux ou trois fois profondément et fermez les yeux.

Laissez  apparaître devant votre écran intérieur, une maison, un arbre et un ruisseau 

et maintenant sans rien censurer, sans aller voir  les réponses à la fin de l’exerciceécoutez votre intuition vous parler

La maison parle à l’arbre – Qu’est-ce qu’elle lui dit ?

ouvrez les yeux dès qu’elle a terminé de parler et notez sur votre cahier tout ce qu’elle a dit. Une fois terminé, fermez les yeux et replongez-vous dans votre paysage (et vous referez la même chose pour les autres)

La maison parle au ruisseau

L’arbre parle à la maison 

L’arbre parle au ruisseau

Le ruisseau parle à la maison 

Le ruisseau parle à l’arbre

Exemple :

Voilà ce que j’avais visualisé la première fois.

Je vois un arbre énorme qui fait de l’ombre à la maison, une maison qui paraît solide mais qui a besoin de réparations, elle a dû souffrir des intempéries. L’arbre est vraiment énorme et cache presque la maison on pourrait même penser qu’il pourrait l’écraser par temps de tempête. Le ruisseau est tout en bas du jardin, c’est un maigre filet d’au

  • La maison parle à l’arbre : Tu es magnifique mais tu m’étouffes , laisse-moi respirer
  • La maison parle au ruisseau. Ben dis donc tu n’as pas beaucoup d’eau, juste un filet si les chaleurs arrivent tu vas complètement t’assécher
  • L’arbre parle à la maison : Heureusement que je suis là pour te faire de l’ombre sinon tu mourrais de chaleur
  •  L’arbre parle au ruisseau : je risque de manquer d’eau et de m’étioler
  • Le ruisseau parle à la maison : je manque de force
  • Le ruisseau parle à l’arbre : tu es trop gros, tu prends trop de place, tu prends trop d’eau

DECODAGE 

Je vois un arbre énorme qui fait de l’ombre à la maison, une maison qui paraît solide mais qui a besoin de réparations, elle a dû souffrir des intempéries. L’arbre est vraiment énorme et cache presque la maison on pourrait même penser qu’il pourrait l’écraser par temps de tempête. Le ruisseau est tout en bas du jardin, c’est un maigre filet d’eau

LA MAISON = QUI JE SUIS AUJOURD’HUI
L’ARBRE = MON PASSÉ, MES RACINES, VALEURS, PRINCIPES ACCUMULÉS
LE RUISSEAU = FUTUR NOTRE ÉVOLUTION, OÙ ON VA

Fille unique, je venais de perdre coup sur coup ma mère et mon père chacun d’eux après une agonie aussi inattendue que douloureuse .

L’ARBRE représentant le passé et mes racines : ma maison = la personne que j’étais à l’instant de cette lecture, il est vrai que LA MAISON (MOI) avait besoin de faire le deuil, de me retrouver, j’étais “sonnée”, j’avais besoin de récupérer, d’être aidée (besoin de réparations), j’avais été atteinte dans mes fondations, j’étais orpheline , déboussolée, écrasée de douleur

  • Tu es magnifique mais tu m’étouffes , laisse-moi respirer, tu es trop gros, tu prends trop de place, tu prends trop d’eau = BIEN SÛR QUE CE PASSÉ PRENAIT TROP DE PLACE
  • Mon passé (mes parents) était omniprésent dans ma vie bien sûr, il envahissait tout l’espace et je ne voyais pas du tout ou j’allais.
  • je risque de manquer d’eau et de m’étioler = Mon futur (le ruisseau) était on ne peut plus occulté car j’étais trop dans ma douleur pour envisager quoique ce soit dans le futur, j’étais à sec, sans objectifs, je ne voyais pas du tout comment sortir de cette douleur
Bon, je pense que vous voyez maintenant comment faire l’exercice et le décoder. C’EST À VOUS
Ne pensez pas en le faisant : “ah, le ruisseau c’est là où je vais et la maison c’est moi …” laissez-vous aller, lâchez-prise et vous serez étonnés des résultats.
Parfois, nous n’avons pas assez de recul par rapport aux événements douloureux de notre vie et cet exercice nous montre ce qui se passe réellement à l’intérieur. Vous pouvez le refaire autant de fois que vous le désirez
crédit photo Dynamosquito

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D